Hypnothérapie | Hypnothérapeute, Peur de Conduire

Vaincre la peur de conduire par l'Hypnose

personne ne réagit pareils au volant de sa voiture. Certaines personnes vont êtres très à l’aise et font de la voiture un prolongement naturel de leur esprit. D’autres rencontrent quelques difficultés avant de se sentir à l’aise au volant de leur voiture. Et puis, il y a les personnes qui ont vraiment une peur profonde une fois assises à la place du conducteur (la phrase qui revient souvent  

« j'ai peur de conduire »), et ce, même après l’obtention de leur permis de conduire. 

Peur de conduire Solution par l'Hypnose

  • Certains psychologues parlent d’une nature héréditaire.

  • Des personnes peuvent ne pas avoir peur de monter en voiture.

  • Seulement, cette peur est bien présente lorsqu’ils sont tenues de conduire.

  • Cela survient également chez certaines personnes ayant assisté ou

  • ayant été victime d'un accident de la route particulièrement grave et traumatisant.

  • Il s'agit d'un donc d'un stress post-traumatique.

Déroulement d’une séance d’hypnose

L’hypnose est un processus mental naturel. Chacun de nous expérimente très régulièrement des phases d’hypnose spontanée.

En effet toute activité qui mobilise une grande concentration et focalise notre état de conscience en l’orientant vers notre monde intérieur et imaginaire. Cela génère alors une modification de notre perception du monde extérieur et une distorsion du temps.

Un trajet en voiture bien connu où l’on s’ennuie un peu et où l’on oublie une partie du parcours sont des exemples fréquents d’auto-hypnose spontanée. Lors d’une séance d’hypnose thérapeutique ou hypnose Ericksonienne, le Thérapeute propose au patient de vivre le processus hypnotique par le biais d’une focalisation induite par des outils de langage. Une fois la focalisation installée, le Thérapeute propose au patient de se concentrer sur les différentes sensations présentes au travers de l’exploration de ses cinq sens. Le patient ressent alors cette expérience comme un rêve éveillé.

Il reste donc tout à fait conscient et vigilant. Il conserve le contrôle, dirige le processus en se laissant guider par les suggestions du Thérapeute que le patient a toute liberté d’intégrer ou non. Le patient peut décider à tout moment d’arrêter le processus s’il le souhaite. Le Thérapeute peut par exemple convier le patient à s’immerger dans une activité agréable, à revivre un souvenir agréable. Les séances se déroulent sur une quarantaine de minutes. 

Hypnose Symptômes attaque panique au volant

Les personnes peuvent ressentir les symptômes d'une attaque de panique (malaise intense) une fois installée au volant de sa voiture : Un Sentiment d’irréalité ou de dépersonnalisation, impression de évanouissement,  palpitations, vertiges,  étourdissements,  bourdonnements d’oreilles,

de la transpiration, un voile blanc devant les yeux.

Certaines personnes ont peur de conduire, quand y a des passagers dans leurs voitures.

L’émotion est incontrôlable chez les personnes victimes d'attaque panique.

Cette phobie peut se manifester par du stress, de fortes sueurs, des maux de ventre, des tremblements ou encore une peur panique.

Cette phobie est particulièrement handicapante que ce soit dans la vie personnelle

( emmener ses enfants à l'école, aller faire des courses, etc. )

ou dans la vie professionnelle.

Réussir à conduire sans faire de malaise

L’hypnose est une alternative contre cette peur qui reste encore très peut connue dans notre société.

Que le patient ait peur de conduire à cause d’un traumatisme ou d’un manque de confiance en soi.

L'hypnose va aider l’individu à résoudre la source de ces malaises et accompagnées d'exercices pratiques qui peuvent s’avérer efficaces avec le temps.

Hypnothérapie pour Malaise

L’hypnose est en plein développement dans de nombreux domaines de la médecine.

Avec les travaux d’Erickson, nous comprenons que l’hypnose est un processus mental tout à fait naturel, simple et accessible à tous. Le principe général de l’hypnose est de provoquer un état de conscience modifié pour mobiliser les propres ressources de l’individu. Elle peut se pratiquer soit sous forme d’hypnose provoquée, accompagnée alors par un praticien en hypnose soit sous forme d’auto-hypnose, après une phase d’apprentissage. C’est à la fois un outil de soutien psychologique mais aussi un outil aux effets corporels et somatiques. Dans le domaine de la sclérose en plaques, l’hypnose a de nombreuses applications possibles. Associée à la prise en charge médicale classique, l’hypnose peut être utilisée dans l’objectif de maintenir la meilleure qualité de vie possible en luttant contre les symptômes aigus ou chroniques. Nous connaissons de mieux en mieux les bases neurophysiologiques du processus hypnotique. Notamment dans le contexte de la douleur, une activité cérébrale spécifique a bien été décrite. Cependant très peu d’études se sont intéressées à l’évaluation de son efficacité. Une des explications à ce manque d’études est probablement qu’il s’agit d’une thérapie innovante, dont le regain d’intérêt est finalement assez récent. Une autre explication est qu’il s’agit d’une pratique thérapeutique totalement personnalisée et qui ne se prête pas facilement à la mise en protocole. Il est important de signaler que l’hypnose est un outil thérapeutique à part entière qui nécessite d’être pratiqué par des professionnels de santé convenablement et suffisamment formés à cette discipline.