Hypnothérapie | Hypnothérapeute, Cancer

Accompagnement des Personnes Atteintes Du Cancer Avec L'hypnose

Il existe un important engouement pour l’hypnose dans le domaine médical à l’heure actuelle.

Principalement utilisée au bloc opératoire pour compléter ou remplacer l’anesthésie et analgésie médicamenteuse, ou comme méthode de psychothérapie, l’hypnose médicale étend désormais son champ d’action vers les maladies chroniques.

L’hypnose s’avère très utile dans la maladie d'un Cancer.

En effet par son approche et ses effets à la fois psychiques et corporels, elle favorise une meilleure qualité de vie en permettant de mieux gérer les symptômes ainsi qu’en facilitant l’acceptation de la maladie.

Le Cancer 

Le cancer et une tumeur dite maligne, une prolifération cellulaire anormale se produit au niveau d'un tissu dans l'organisme.

le cancer peut être suivie de métastases.

Déroulement d’une séance d’hypnose

L’hypnose est un processus mental naturel. Chacun de nous expérimente très régulièrement des phases d’hypnose spontanée.

En effet toute activité qui mobilise une grande concentration et focalise notre état de conscience en l’orientant vers notre monde intérieur et imaginaire. Cela génère alors une modification de notre perception du monde extérieur et une distorsion du temps.

Un trajet en voiture bien connu où l’on s’ennuie un peu et où l’on oublie une partie du parcours sont des exemples fréquents d’auto-hypnose spontanée. Lors d’une séance d’hypnose thérapeutique ou hypnose Ericksonienne, le Thérapeute propose au patient de vivre le processus hypnotique par le biais d’une focalisation induite par des outils de langage. Une fois la focalisation installée, le Thérapeute propose au patient de se concentrer sur les différentes sensations présentes au travers de l’exploration de ses cinq sens. Le patient ressent alors cette expérience comme un rêve éveillé.

Il reste donc tout à fait conscient et vigilant. Il conserve le contrôle, dirige le processus en se laissant guider par les suggestions du Thérapeute que le patient a toute liberté d’intégrer ou non. Le patient peut décider à tout moment d’arrêter le processus s’il le souhaite. Le Thérapeute peut par exemple convier le patient à s’immerger dans une activité agréable, à revivre un souvenir agréable. Les séances se déroulent sur une quarantaine de minutes. 

Hypnose et le Cancer

L’hypnose Ericksonienne est utilisé dans la pathologique du cancer.

Dès le diagnostique, elle aide le patient à mieux accepter sa situation et à limiter l’impact de la maladie et de ses symptômes.

Elle favorise un meilleur état psycho-émotionnel en activant les ressources et les capacités d’adaptation.

Elle permet une meilleure gestion des symptômes tels que la fatigue et la douleur.

Elle favorise alors une meilleure qualité de vie.

L’hypnose est un outil thérapeutique complémentaire très utile dans le contexte pathologique du cancer,

et cela à toutes les phases de la maladie. Dès la phase diagnostique, l’hypnose peut être utilisée pour soutenir le patient dans cette épreuve.

En premier lieu, l’hypnose peut favoriser un vécu de confort lors de la ponction lombaire en permettant au patient de s’immerger dans une activité agréable et de se dissocier de la sensation douloureuse ou désagréable.

A l’annonce diagnostique, les outils de communication, à la base de l’hypnose, peuvent générer un espace et un temps d’écoute autorisant l’expression émotionnelle, limitant le rejet du diagnostic. Cela favorise alors la projection vers un futur plus agréable ou acceptable. L’hypnose appartient au groupe des thérapies brèves. Elle est en cela un outil de psychothérapie. Elle peut être utilisée comme outil de soutien psychologique quelle que soit la phase de la maladie. Elle favorise l’activation d' une meilleure adaptation du patient à sa situation.

Cela favorise alors une meilleure intégration sociale, familiale et/ou professionnelle et limite l’impact de la maladie. L’hypnose offre au patient la possibilité d’activer ses propres ressources. Il subit alors beaucoup moins la chimiothérapie, il est plus acteur de son propre état de santé et mieux- être. L’hypnose favorise le processus d’acceptation.

En effet, à l’issue du diagnostic, le patient traverse plus aisément la phase de déni et de colère,

Cancer

L’hypnose Ericksonienne est un :

• Etat de veille intense et d’hyperfocalisation qui mobilise les ressources et potentialités de l’individu.

• Processus mental naturel accessible à tous

• Outil thérapeutique complémentaire simple, utile et efficace

• Outil utile dans toutes les phases du cancer

• Outil qui sert de soutien psychologique et favorise les capacités d’adaptation

• Outil qui améliore la qualité de vie en facilitant la gestion des symptômes de la fatigue..

• Outil qui peut limiter les effets indésirables des traitements médicamenteux.

• Traitement complémentaire qui en aucun cas ne se substitue à une prise en charge médicale.

Hypnothérapie pour le cancer

L’hypnose est en plein développement dans de nombreux domaines de la médecine.

Avec les travaux d’Erickson, nous comprenons que l’hypnose est un processus mental tout à fait naturel, simple et accessible à tous. Le principe général de l’hypnose est de provoquer un état de conscience modifié pour mobiliser les propres ressources de l’individu. Elle peut se pratiquer soit sous forme d’hypnose provoquée, accompagnée alors par un praticien en hypnose soit sous forme d’auto-hypnose, après une phase d’apprentissage. C’est à la fois un outil de soutien psychologique mais aussi un outil aux effets corporels. Dans le domaine pour le cancer, l’hypnose a de nombreuses applications possibles. Associée à la prise en charge médicale classique, l’hypnose peut être utilisée dans l’objectif de maintenir la meilleure qualité de vie possible en luttant contre les symptômes aigus ou chroniques et en favorisant le processus d’acceptation de la maladie. Nous connaissons de mieux en mieux les bases neurophysiologiques du processus hypnotique. Notamment dans le contexte de la douleur, une activité cérébrale spécifique a bien été décrite. Cependant très peu d’études se sont intéressées à l’évaluation de son efficacité. Une des explications à ce manque d’études est probablement qu’il s’agit d’une thérapie innovante, dont le regain d’intérêt est finalement assez récent. Une autre explication est qu’il s’agit d’une pratique thérapeutique totalement personnalisée et qui ne se prête pas facilement à la mise en protocole. Il est important de signaler que l’hypnose est un outil thérapeutique à part entière qui nécessite d’être pratiqué par des professionnels de santé convenablement et suffisamment formés à cette discipline.